0. Toutes les catégories,  02. Homélies

« Dieu ». Sermon-entretient 1

Перейти на русскую страницу

1 Sermon PDF

Dieu

Frères et sœurs, à partir du mois de septembre de cette année, nous commençons un cycle de sermons-conversations sur la foi et la doctrine orthodoxes. Et aujourd’hui, dans la première conversation, nous parlerons de Dieu. C’est un sujet global dont on préférerait se taire plutôt que de parler. Mais nous en parlerons quand même pour notre édification chrétienne.

Dieu dépasse toute compréhension et toute définition humaine. Dieu est incroyablement différent de nous et du monde entier, et par conséquent l’homme n’est pas capable de Le connaître.

Il est difficile d’énumérer toutes les qualités de Dieu. Il existe même un courant en théologie que l’on appelle « théologie apophatique ». Ce courant affirme que tout terme, même positif, ne peut exprimer et définir les qualités divines parce que Dieu est au-dessus de tout. Autrement dit, si nous disons que Dieu est bon, ce sera faux, car Il est au-dessus du bien. Si nous disons qu’il est sage, ce sera aussi faux, car il est beaucoup plus que sage, etc.

Mais nous sommes des êtres humains, et nous avons besoin de définitions. Descendons donc du ciel vers la terre, de la théologie apophatique à la « théologie kataphatique » et parlons des définitions divines fondamentales.

  1. Dieu a créé le monde entier.
  2. Dieu est omnipotent.
  3. Dieu est tout-sage.
  4. Et l’essentiel – Dieu est amour (1 Jean 4.16)

Probablement ce sont des qualités de Dieu fondamentales.

Toutes les discours sur Dieu, toutes les descriptions resteront une théorie lointaine et sèche jusqu’à ce que nous fassions nous-mêmes dans notre vie le premier pas vers Dieu, le premier effort. Cet effort est notre foi vivante, notre prière à Lui. On peut parler de Dieu, raisonner, théoriser, mais Dieu restera lointain pour nous jusqu’à ce que nous nous tournions nous-mêmes vers Lui. C’est le début de notre foi en Lui.

Oui, il y a beaucoup de gens dans le monde qui ne croient pas en Dieu. Et cela se produit pour diverses raisons. Mais deux cas peuvent généralement être nommés :

  1. Le désir personnelle d’une telle ou telle personne qui ne veut rien entendre sur Dieu, soit parce que cela l’oblige à faire des efforts, soit parce qu’elle ne veut pas changer ses principes égoïstes de vie. Dans la parabole du Semeur, le Christ a appelé de telles personnes une semence qui n’a pas de terre. Il n’y a rien chez telles personnes sur quoi un grain de foi peut pousser.
  2. La deuxième raison : les passions et les désirs pécheurs, ainsi que la suggestion diabolique, qui empêchent une personne être un vrai croyant. Ce sont les graines qui, selon la parabole, sont « étouffés par les mauvaises herbes » ou que les « oiseaux du ciel mangent ».

Dans notre vie nous rencontrons souvent de telles personnes. C’est l’athéisme de tous les jours, ou, comme il est maintenant d’usage de l’appeler, l’agnosticisme.

Toute personne sincèrement croyante regrette profondément de ces cas. Pour paraphraser l’apôtre Paul : « Je veux que tout le monde soit comme moi, croyant au Christ. » Car la vie sans Dieu est non seulement dénuée de sens, mais aussi vide.

Amin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *